Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: Tension Sociale, le gouvernement ferme les écoles à Lomé et environ

La tension sociale au Togo s'accélère. La semaine dernière, les élèves des établissements de l'enseignement général, technique et professionnel ont manifesté dans les rues pour exprimer leur colère contre l'absence des professeurs et enseignants en grève répétée depuis quelques semaines. Le mouvement a spontanément commencé, ainsi à Dapaong, et dans plusieurs grand quartiers de Lomé les enfants ont, à défaut de retourner à la maison, les enseignant n'étant pas là, envahi les rues, bloquant  le passage, obligeant les passant à faire demi-tour parfois. "Nous réclamons le retour en classe de nos enseignants. Que le gouvernement s'occupe de leurs préoccupations pour nous faire les révisions avant les examens" crient à tue-tête les élèves.

 

Ils sont allés, pour ceux de Lomé, délogés leur camarades des écoles privés et confessionnels. "Si on ne fait pas cours, personne d'autre ne le fera. parce qu'on va à un même examen. et on doit avoir les mêmes chances" déclarait vendredi un jeune élève à l'entrée du collège Saint Joseph. Ils ont même promis reprendre Ce lundi si les professeurs et enseignants ne reviennent pas en classe.

 

Réaction du gouvernement, les établissements Public des enseignements général, techniques, professionnels de même que privés sont fermés jusqu'à nouvel ordre. en prenant cette décision, le gouvernement togolais entend éviter de nouveaux troubles en ce début de semaine.

 

Voici le communiqué rendu public par le gouvernement

Depuis quelques temps, les activités pédagogiques sont perturbées dans les établissements de l’enseignement général et de l’enseignement technique public par le regroupement des syndicats dénommés synergie des travailleurs du Togo (STT).

Cette semaine, alors que les négociations se poursuivent entre le gouvernement et les centrales sur la plateforme revendicative déposée par la synergie des travailleurs du Togo (STT), ces mouvements ont pris une autre tournure.

C’est ainsi que les groupes d’élèves ont manifesté à travers les principales artères de Lomé.

Sur leur itinéraire, ils ont tenté de rallier à leur marche, leurs camarades des établissements privés notamment le CEG cours Lumière, le collège saint joseph, le collège Notre Dame des Apôtres, où des dommages importants ont été causés sur des biens publics ou privés.

Face à ces actes de nature à mettre en danger la vie des élèves et de leurs enseignants, le gouvernement très préoccupé par leur sécurité et en attendant que des solutions idoines soient trouvées, décide la fermeture temporaire de tous les établissements de l’enseignement général et de l’enseignement technique tant public que privé dans la région pédagogique Lomé-commune Golfe à compter de ce lundi 15 avril 2013.

Le gouvernement tient à rassurer la communauté éducative que toutes les dispositions seront prises pour une reprise des cours dans de meilleurs délais en vue d’un aboutissement heureux de l’année scolaire.

 

Est ce la bonne solution?

 

Le gouvernement a surement mal apprécié la situation. les enfants sont plus que nombreux encore ce matin dans les rues de Lomé. le mécontentement est total. le STT avait appelé les fonctionnaires à ne pas se rendre sur les lieux de travail et une AG est encore prévue ce matin au Centre Communautaire de Bè pour prendre de nouvelles résolutions.

 

à suivre

 

Alphonse Ken

 

 



15/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres