Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: Loum Mohamed Crée la surprise, Zeus Aziadouvo inculpé et placé sous contrôle judiciaire

Affaire Incendie

Grand revirement dans les témoignages des premières heures dans l’enquête en cours sur les causes et les auteurs de ce crapuleux drame d’incendie aux grands marchés de Lomé et de Kara. Hier au cours d’une confrontation entre le jeune LOUM Mohamed et  Kodjo Agbeyomé au bureau du doyen des juges d’instruction en présence du procureur de la république a-t-on appris, LOUM Mohamed a fait des déclarations contraires. Il vous souvient qu’il a avait déclaré au paravent avoir été engagé par certains responsables de l’opposition pour faire bruler les marchés, stations d’essences et autres. Hier, selon les avocats qui ont assisté à cette confrontation, LOUM Mohamed a renié toutes ces informations. Il aurait déclaré ne pas connaitre Kodjo Agbeyomé et que toutes les déclarations qu’il avait faites l’étaient sous pressions et sur demande de certaines autorités de la sécurité avec la complicité d’un journaliste dont nous préférons taire le nom pour l’instant. Selon les Me Claude Amegan, il a même demandé hier à ne plus dormir à la gendarmerie pour des mesures de sécurité. Des informations qui relance tout le débat sur la crédibilité des poursuites et du déroulement de l’enquête en cours. On attend que le procureur de la république refasse le point de la situation à la presse  

 

 

 

Zeus Aziadouvo sous contrôle judiciaire

 

                        Zeus Aziadouvo, DP du quotidien privé "Liberté " au Togo

 

Le confrère Zeus Aziadouvo vient de se voir accusé de complicité de « groupement de malfaiteurs » dans cette affaire d’incendie. Il a aussitôt été placé hier sous contrôle judiciaire. Le Directeur de la publication du quotidien d’information, Liberté a passé une grande partie de la journée de jeudi à répondre à des questions des enquêteurs et du Doyen des juges d’instruction dans le cadre du dossier des incendies des marchés de Lomé et Kara. Il est reproché à M. Aziadouvo, un article qu’il a publié dans sa parution du lundi 18 mars dernier, un article dans lequel il faisait par des faits de tortures qui auraient été commis sur la personne de Tométy Toussain, encore connu sous le nom de Loum Mohamed, l’un des inculpés dans ce dossier.

Volontairement il a répondu à la gendarmerie nationale où on lui a demandé de se présenter immédiatement ou dès réception de la convocation.

Si le confrère Zeus Aziadouvo est rentré chez lui à l’issue de l’interrogatoire, Il lui est désormais interdit de se prononcer sur l'affaire jusqu’à la fin de la procédure dont il est l’objet. « Nous venons de nous entretenir avec le Doyen des juges d’instruction qui vient de nous dire qu’il est en train d’inculper M. Aziadouvo comme complice des incendies des marchés et complice de groupement de malfaiteurs. Nous lui avons fait remarquer que M. Aziadouvo est journaliste et qu’il y a le code de la presse qui régit toute infraction qui rentre dans ce cadre. Il sera rappelé pour être écouté sur le fond, j’ai peur pour notre justice. M. Aziadouvo est journaliste et il y a un code de la presse qui régit la profession de journaliste au Togo. C’est ce code qui sanctionne le journaliste en cas de délit de presse, en cas d’infraction et ce n’est pas le juge d’instruction qui peut appeler un journaliste et l’inculper pour un délit de presse, nous disons qu’il y a un sérieux problème », a dénoncé Me Amégan. Selon un rapportage de notre confrère afreepress

 

 

Alphonse Ken



22/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres