Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: Les raisons de la démission de Me Djovi Gally de BP de l'UFC

 

 

 

On en sait un peu plus sur les divergences qui ont conduit au clash entre Me Djovi Gally et Gilchrist Olympio/ un communiqué sorti par le désormais ex conseiller politique du président de l’UFC au nom de son association APED (Association pour la promotion de l’état de droit) en dit long sur la divergence de point de vue dont a parlé Me Gally dans le communiqué de presse annonçant sa démission de ce poste dans le bureau politique de l’UFC.

 

Si le la direction de l’UFC renvois les reformes constitutionnelles et institutionnelles à plus tard après les législatives pour que les acteurs crédibles se planchent sur le sujet; Me Djovi Gally pense pour sa part qu’il est important pour l’apaisement du climat politique et social dans notre pays; de procéder après un dialogue franc et sincère avec l’ensemble des leaders politiques et les acteurs de la société civile, aux reformes essentielles inscrites dans l’APG.

 

La déclaration de Me Gally évoque notamment qu’il faut une précision sur le régime politique, la limitation du mandat présidentiel, l’élection du président au scrutin majoritaire à deux tours, la mise en place d’un sant et la transparence du processus électoral. Pour Me Djovi Gally, les conclusions du CPDC rénové peuvent servir de base à un large consensus et il est absolu que ces reformes soient faites avant et non après les législatives comme le souhaiterait Gilchrist Olympio.

 

Sur un autre plan où peut se trouver cette divergence, Contrairement à Gilchrist Olympio et son bureau politique qui ont accepté et soutenu l’idée de la grande agglomération de Lomé réunissant la préfecture du golfe et la commune de Lomé/ Me Djovi Gally pense aujourd’hui que pour une bonne administration moderne, il ya lieu de subdiviser la grande agglomération de Lomé en deux avec deux chefs lieux/ la préfecture du golfe centre avec Agoè nyivé comme chef lieu et la préfecture du golfe-est avec Baguida comme chef lieu//

 

Ainsi au sens de Me Djovi Gally, Agoè-nyivé et Baguida deviendront des communes de plein exercice/ ce qui pourra favoriser une urbanisation rationnelle de ces deux localités// En fin Me Gally pense qu’il est urgent que l’état alloue aux partis politiques un financement public conséquent prélevé selon un pourcentage défini sur le budget de l’état/ Le bureau exécutif de l’APED espère que ces propositions contribueront à enrichir le débat public pour la construction continue de l’état de droit et de la démocratie au Togo//

 

 

Alphonse Ken



20/08/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres