Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: Le PNUD va Investir 108 000 000 de FCFA dans la gouvernance du secteur de l’eau dans le cadre du programme GoAL WaSH

Au plan mondial, dans le cadre des Objectifs du Millenaire pour le Développement, un accent particulier est mis et encouragé par les nations unies sur les systèmes de gouvernance de l'eau dans nos pays. Cette Gouvernance de l’eau traite de la mise au point et de l’adoption de bonnes lois, de bonnes politiques et de bons arrangements institutionnels en mettant la lumière sur les rôles et responsabilités des acteurs impliqués  à savoir les collectivités locales et gouvernements nationaux, le secteur privé, la société civile – dans les questions de propriété, d’administration et de gestion des ressources en eau.

Bissoune Nabagoun.jpgKardiata Lo N'Diaye 2.jpg
M. Bissoune Nabagou, ministre de l'équipement rural                             Mme Kardiata Lo N'Diaye, Représentant résident du PNUD au Togo

Le Togo se bat depuis  tres bien pour donner accès à l'eau potable à tous ses fils et filles.  En vue de contribuer à l’amélioration de la gouvernance du secteur de l’eau dans le cadre du programme GoAL WaSH au Togo, le PNUD vient de s'engager aux côté du gouvernement togolais pour un montant de 216 000 $US, soit 108 Millions de Fcfa.

 

La convention de financement a eu lieu le 02 Octobre dernier entre le Ministre de l’Equipement Rural du Togo M. Bissoune NABAGOU, agissant au nom de l'état togolais, et la Représentante Résidente du PNUD au Togo Mme Khardiata LO N’DIAYE.

 

EN paraphant le document, le PNUD s'engage aux côtés de mon pays pour le renforcement de la visibilité du secteur de l’eau en facilitant le plaidoyer et la mobilisation des ressources techniques et financières. Une partie de ce fond servira à renforcer les capacités opérationnelles de la direction de la planification et du suivi-évaluation, à renforcer les capacités des acteurs locaux pour la gestion rationnelle et durable des mini-adductions d’eau potable en milieu semi-urbain, et le reste pour finaliser le plan d’investissement de la société de patrimoine de l’eau par la conduite des études tarifaires et la préparation d’une table ronde des partenaires techniques et financiers (PTF) d'ici un an.


GoAL WaSH est un programme novateur du PNUD visant à accélérer la réalisation des OMD relatifs à l'eau et à l'assainissement grâce à des interventions stratégiques ciblées renforçant la gouvernance dans les secteurs de l'eau et de l'assainissement aux niveaux national et local. Il est mis en oeuvre par l’Institut International de l’Eau basé à Stockholm en Suède.


Dans un communiqué de presse, le PNUD rappelle que le Togo fait partie des pays du monde où la probabilité d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) d’ici 2015 demeure très faible pour ce qui est du secteur de l’eau si les tendances actuelles se maintiennent.


Le Togo a été l’un des quatre pays africains sélectionnés pour préparer son Cadre d’Accélération des OMD (CAO) en septembre 2010. A cet effet, le pays, avec l’appui du PNUD et le système élargi des Nations Unies, a élaboré et validé en août 2010, un cadre d’accélération de l’OMD1 centré sur l’amélioration de la productivité des petits producteurs.

 

Les résultats positifs enregistrés à travers l’élaboration du CAO sur la cible 1.A de l’OMD1 (réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population dont le revenu est inférieur à un dollar par jour), a favorisé la formulation et la validation en octobre 2010 du CAO sur la cible 7.C de l’OMD7 pour l’accès à l’eau potable en milieu rural et semi-urbain 2

 

Afin de mettre en oeuvre ce CAO, le PNUD a apporté en 2012, un appui financier de deux cent mille dollars (200 000 USD) soit environ cent millions de francs CFA (100 000 000 FCFA) au Togo, destiné à agir sur les goulots d’étranglement identifiés. Cet appui a permis de doter le pays d’une stratégie de plaidoyer et de mobilisation des ressources arrimée sur la stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) et d’amorcer la mise en place de l’approche sectorielle.

 

De plus, le pays a, en 2011, engagé une réforme du secteur de l’eau potable et de l’assainissement. Cette réforme a abouti à la création le 03 août 2013 (décret N°2011-130/PR) d’une société de patrimoine de l’eau et de l’assainissement en milieu urbain et semi-urbain (SP-EAU). L’opérationnalisation de la SPE s’est traduite par la réalisation d’une série d’études dont le plan d’investissement prioritaire à l’horizon 2012-2030. La finalisation de ce plan d’investissement par les études tarifaires, le renforcement des capacités et la mobilisation de ressources financières constitue un défi important que ce nouveau financement contribuera à relever.

 

Alphonse Ken LOGO



06/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres