Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: La CNDH met à nu le mauvais jeu du Pouvoir...Koffi Kounté Menacé a fuit Lomé

Depuis Samedi, 24h après la remise du rapport de la CNDH au gouvernement, le président de la commission Koffi Kounté séjourne à Paris en terre Française. Des informations précises font état de ce qu'il reçoit des menaces, et craignant pour sa vie, il a du quitter Lomé le plus tôt possible.

 

A Quel jeu joue le gouvernement togolais? Quel intérêt le gouvernement a à camouffler le contenu réel de ce rapport? Peut être que les jours à venir nous édifieront.

 

Depuis un certain nombres de semaines au Togo, les défenseurs des droits de l'homme appellent le gouvernement à accorder un intérêt aux questions des droits de l'homme en dénonçant de massives violations parmi lesquelles la torture notamment des personnes détenus dans l'affaires de ''complot contre la sureté de l'état dont le député Kpatcha Gnassingbé a été reconnu par la justice comme étant le cerveau.

 

Une fois les allégations de torture évoqué à la barre devant la cour suprême, le président de la cour a demandé après le verdict du procès au chef de l'état de prendre des dispositions idoines pour éclairer sur les allégations portés contre les agents de l'ANR (une agence nationale de renseignement placée directement sous les directives de FAURE GNASSINGBE). C'est donnant suite à cet appel que le président de la république a demandé à la commission nationale des droits de l'homme de mener des enquêtes impartiales pour lui dire si oui ou non il ya eu torture à l'ANR pendant la période de détention préventives des coaccusés dans l'affaire de complot contre la sureté de l'état?

 

Et bien, le gouvernement togolais sème la confusion à nouveau dans le contenu du rapport à lui rendu par la CNDH. Depuis vendredi 17 Février 2012 dernier le rapport a été rendu public par le gouvernement sur le www.primature.gouv.tg rejetant toute allégation de torture.

 

Ce Lundi, 20 Février 2012, la CNDH a mis la version authentique de son rapport en ligne sur sur son site web: www.cndh-togo.org Et ce rapport ne dit nul par dans ses conclusions et recommandations que les accusations de tortures sont fausses et donc rejetée.

 

La CNDH a reconnu après audition des présumés torturés qu'il a été commis des actes de violences physiques et morales à caractère inhumain et dégradant sur les détenus. Seulement  la commission nationale des droits de l'homme na pas pu établir si les actes incriminés ont été commandités par les autorités sous lesquelles sont placées l'ANR et la Gendarmerie nationale.

 

Pour une fois, la commission est allée beaucoup plus loin en demandant au gouvernement de prendre des sanctions exemplaires contre tous ceux qui de prêt ou de loin ont une responsabilité dans la la commission des faits incriminés.

 

Donc, la première conclusion dont a fait echo le gouvernement par son site employant le terme "Accusations rejetées" n'est de la CNDH; l'origine de ce terme doit être recherchée ailleurs.

 

L'intégralité du rapport est disponible sur le site de la cndh : www.cndh-togo.org

 

 

 

                                          Alphonse Ken

 



20/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres