Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Sam Kodo veut rentrer dans l'histoire avec un robot humanoïde d'ici 2030

 

A 25 ans, Sam Kodo, le génie togolais concepteur des ordinateurs à faible coût, fonctionnels à l’énergie solaire et des robots jusque-là munis des jeux de lumière, pourrait devenir le premier Africain à faire développer un robot humanoïde  à l’horizon 2030. C’est un homme très déterminé à y parvenir que ‘’Anadolu’’ est allé rencontrer dans le quartier Gblenkomé, (une banlieue sud de Lomé très peuplée).

 

Tout d’abord, Sam Kodo nous fait visiter sa jeune entreprise, une start-up dénommée ‘’Infinite Loop’’ qui emploie déjà 5 jeunes informaticiens talentueux. Et il nous parle de ses ambitions.

 

« Je fais les smart bags et ça commence par un peu vendre. Mais mon ambition aujourd’hui est d’inventer à l’horizon 2030 un robot bipède très intelligent, capable d’assister l’homme comme tout autre humain dans sa tâche quotidienne. Par exemple lui porter le bagage, lui surveiller un dispositif qui lui est rattaché, l’envoyer chercher quelques choses etc…» a-t-il confié à Anadolu avant d’indiquer qu’il souhaite que ‘’l’histoire reconnaisse demain que le premier africain à avoir réussi cette prouesse est un togolais’’.

 

Outre ‘’le développement de machines intelligentes autonome capables de prendre leur propre décision’’, Sam Kodo parle avec passion de son produit phare qui fait beaucoup parler de son génie au plan national, tel l’avenir de l’image technologique que le ministère togolais de l’économie numérique peut espérer du Togo.

 

« Actuellement j’ai pu créer et mis sur le marché des ordinateurs portables à 75. 000 Fcfa seulement (115$) sous forme de sacs, équipés d’un écran tactile d’un côté et de l’autre d’un dispositif d’énergie solaire pour une autonomie de 4 à 5h de travail en continue et une durée de vie totale de 2 à 3 ans. Suffisants pour permettre aux étudiants de travailler tranquillement et de manière autonome dans le cadre de leur recherche » déclare Sam Kodo.

 

L’idée de la création de cet ordinateur (ndlr, qu’il prénomme Smart Bags) lui est venue, explique-t-il à Anadolu, lorsque lui-même, en tant qu’étudiant à l’Université de Lomé partageait la difficulté d’accès à un ordinateur pour travailler avec ses camarades d’amphi à la sociologie. Et Sam ambitionne faire découvrir l’outil informatique aux togolais des coins reculés, des coins où l’énergie électrique demeure un luxe.

 

Depuis 2014, Sam Kodo écoule sur le marché togolais une cinquantaine de son ordinateur par an et ambitionne de multiplier par dix ce chiffre à l’horizon 2030.

 

« Je veux soutenir les plus démunis. C’est pour eux que je me bas. Et je veux pouvoir mettre sur le marché à l’horizon 2030, entre 300 et 500 ‘’Smart Bags’’ par an. Je travaille même à perfectionner ce travail de sorte à l’exporter en direction du monde entier avec la marque TOGO » a-t-il précisé à Anadolu en indiquant par ailleurs que plusieurs pays de la sous-région se bousculent déjà pour expérimenter son invention.

 

« Des universités et ONGs nous écrivent déjà du Benin, du Nigéria et du Sénégal pour avoir ces ordinateurs made in Togo. Ici à Lomé, je travaille en partenariat avec le ministère de l’économie numérique qui compte financer la production d’un grand nombre de mes ‘’Smart Bags’’ pour les revendre très moins chères aux étudiants des universités de Lomé et de Kara » a dit Sam Kodo à Anadolu pour démontrer que son marché prend de l’ampleur.

 

M. Kodo a un autre projet actuellement et attend d’avoir un brevet pour le mettre à nu : Une machine à laver made in Togo qu’il utilisait pour sa propre lessive lors la visite de l’équipe Anadolu

 

Pour l’histoire de l’homme, on peut dire que le début de Sam remonte à ses 08 ans d’âge. Mais il ne se révélera qu’en 2011 (il avait 20 ans) lors d’une foire artisanale organisée à Sokodé (région centrale du Togo) où il avait présenté plusieurs projets robotiques avec jeux de lumière.

 

« On l’a vu venir. A Sokodé On était tous émerveillé. Il avait présenté un robot humanoïde capable juste de se tenir sur ses pieds, un autre capable de prendre un objet d’un endroit à un autre. Il l’a appelé bras manipulateur contrôlable par ordinateur. Et un troisième robot avait cette capacité de suivre une ligne noire dans le sol ; le tout avec des jeux de lumière» A confirmé à Anadolu un cadre du ministère de l’économie numérique pour qui ce n’est nullement une surprise de le voir projeter plus loin.

 

Le génie de Sam Kodo séduit.  Les esprits éveillés apprécient et en parlent. L’envie de faire mieux et plus prend le dessus et très vite, son savoir-faire émerveille et est diversement primés.

 

Meilleur jeune entrepreneur innovant en 2013 lors du concours national nommé ‘’Forum des Jeunes Entrepreneurs’’, il fut aussi finaliste du Prix ANZISHA (qui récompense chaque année en Afrique du Sud les jeunes entrepreneurs innovants sur le continent noir).

 

Lauréat du «Mandela Washington Fellowship 2015», Sam KODO a remporté la même année 2015 aux états unis d’Amérique le Prix USADF (African Development Foundation) d’une valeur d’à peu près 30.000 $, ‘’pour l’invention d’un ordinateur “Smart Bag” à caractéristique : coût faible, alimenté par l’énergie solaire.

 

Si Sam Kodo a été mal orienté à ses début pour se retrouver en sociologie au lieu d’embrasser une filière technologique, désormais, plus rien ne l’arrêtera dans la quête de des titres et distinctions pour immortaliser son nom, celui du Togo et de son père avec la High Technologie.

 

 

 

Alphonse Ken LOGO

(Sur Anadolu Agency - Correspondant au Togo)



13/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres