Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Le projet de ‘’Charte de Lomé’’ contre la piraterie maritime renforcé par une déclaration présidentielle du conseil de sécurité

 

C’est un pas de plus pour Robert Dussey, ministre togolais des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration régionale dans les démarches en vue de converger les positions de tous les pays ayant en partage le golfe de guinée, et de toutes les nations africaines, pour espérer la signature formelle de cette charte à Lomé en Octobre Prochain lors de la conférence internationale sur la sureté et la piraterie Maritime.

 

La signature de cette charte soit elle contraignante, déterminera la réussite du sommet des pays membres de l’Union Africaine à Lomé. Le chef de la diplomatie togolaise l’a compris. Depuis plusieurs mois, Robert Dussey ne rate aucune occasion pour vendre ce projet de charte. C’est ce qu’il vient de réussir à nouveau à New York, alors qu’il prenait part à un débat public du conseil de sécurité des Nations unies.

 

 

Robert Dussey aux Nations Unies ok.jpg

 

 

Prof Dussey a saisi l’occasion pour réaffirmer l’engagement du Togo dans cette lutte, en invitant l’ensemble des participants à se mobiliser autour de ‘’son pays’’ pour assurer la réussite du Sommet extraordinaire de l’Union Africaine sur la sécurité et la sûreté maritime et le développement en Afrique, qui se tiendra à Lomé le 15 octobre prochain. Sommet qui donnera l’opportunité d’examiner les stratégies de lutte contre les actes criminels en mer et de promotion de l’économie bleue.

 

Le Professeur DUSSEY a, en outre, fait observer que la rencontre de Lomé aboutira à la signature et à l’adoption  d’une charte contraignante sur la sécurité et la sureté maritimes et le développement.

 

Véritable texte juridique contraignant, le projet de Charte de Lomé prend d’ores et déjà en compte les préoccupations exprimées par le Conseil de sécurité dans ses résolutions 2018(2011), 2039(2012) et  2184 (2014) par lesquelles il recommandait de prendre des mesures idoines et efficaces pour juguler ces fléaux, selon le Ministre des Affaires Étrangères et la mise en œuvre de la Stratégie africaine intégrée pour les mers et les océans (Stratégie AIM 2050)

 

Ce débat public est consécutif aux nombreuses initiatives prises au niveau des instances régionales et internationales pour faire face  à la recrudescence des actes de piraterie et de vols à main armée dans le Golfe de Guinée.

 

Et c’est compte tenu du fait que le Togo est à  l’avant-garde de la lutte contre des actes illégaux de tout genre en mer en Afrique de l’Ouest et tenant compte du rôle qu’il a joué au cours de son dernier mandat au Conseil de sécurité, le Togo a été spécialement invitée à ce débat public.

 

Les membres du Conseil de sécurité, dans leurs intervention, à l’instar du Secrétaire général qui a fait un exposé de la thématique, ont relevé la recrudescence des actes de piraterie et de vols à main armées et réaffirmé  la nécessité de :

 

-          Poursuivre la mise en œuvre des décisions adoptées par le Conseil  de  sécurité et   promouvoir  les  stratégies  de sécurité  maritime  régionales et internationales;  

-          Renforcer  les capacités des pays de la région dans le domaine de  la  sécurité  maritime;

-          Renforcer  le  rôle  des  organisations  régionales  et  sous régionales dans la répression de la piraterie et des vols à main armée en mer en mettant l’accent sur la  coordination et la coopération de toutes les parties prenantes;

-          Renforcer la prévention de façon à écarter ou réduire la menace que  la  piraterie  et  les  vols  à  main  armée  en  mer  font  peser  sur  la  paix   et  la sécurité régionales; et

-          Mettre en œuvre une politique globale pour les pays de la région à éliminer la pauvreté et à promouvoir le développement économique.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a organisé le 25 avril 2016  à New York, à l’initiative de la  République Populaire de Chine, qui assure la présidence du mois du Conseil ainsi que  de l’Angola et du Sénégal, un débat public sur le thème : « Consolidation de la paix en Afrique de l’Ouest : piraterie et vols à main armée en mer dans le Golfe de Guinée ».

 

Ce débat public est organisé par le Conseil de sécurité des Nations Unies le 25 avril 2016  à New York sur l’initiative de la  République Populaire de Chine, qui assure la présidence du mois du Conseil ainsi que  de l’Angola et du Sénégal.

 

Il a porté sur le thème : « Consolidation de la paix en Afrique de l’Ouest : piraterie et vols à main armée en mer dans le Golfe de Guinée ».

 

 

Alphonse Ken LOGO



26/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres