Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: Plus de 100.000 personnes ont répondu à la marche du collectif "Sauvons le Togo" ce Mardi

Des dizaines de milliers de togolais ont répondu à l’appel à manifestation du collectif « sauvons le Togo » ce matin dans les rues de Lomé, la capitale togolaise. Plus de 100.000 personnes, selon le coordinateur Me Zeus Ajavon.

                 Une vue des manifestant du haut de la coline de Gakpoto.

 

 

Le collectif « sauvons le Togo qui regroupe les organisations de défense des droits de l’Homme et plusieurs partis de l’opposition avait appelé à trois jours de marche pacifiques de protestation contre ce qu’on peut appeler « une mauvaise préparation dans l’organisation des prochaines élections législatives et Locales dans notre pays. 

 

Il demande outre les reformes constitutionnelles et institutionnelles, que Faure Gnassingbé accepte de remettre la balle à terre pour de nouvelles discussions fructueuses avec les différents acteurs concernés, en retirant les deux textes de lois voté à l’assemblé en fin mai dernier.  La marche de ce matin partie de Rond point GAKPOTO, devrait chuter au centre Dekon où était prévu un sit–in  et la délivrance d’un message. Tout a bien commencé avec des forces de l’ordre qui assurent la sécurité, mais à l’arrivée à Dekon, la manifestation a du être dispersée par coups de gaz lacrymogènes par des forces de sécurités qui ripostaient contre les agitations de certains manifestants.  

 

Pour Me Zeus Ajavon, c’est une réussite totale. Et nul ne peut présager de ce qui adviendra demain.

Jusqu’à cette 22h où j’écris cet article, les milliers de manifestants sont encore dans les rues de Dekon empêchant tout passage. Il s’agit d’un sit-in permanant nous a déclaré Claude Ameganvi du parti des travailleurs. Il a aussi déclaré que les manifestant qui ont opérés des casses et lancé des pierres au forces de sécurité, sont en mission d’infiltration contre 2000 Fcfa ; « Histoire de semer le désordre pour faire intervenir les forces de l’ordre ».

 

On dénombre pour cette première journée des dégâts matériels ( quelques véhicules de la police, des édifices comme autour de mêche amina et autres), des blessés comme le Président de OBUTS Kodjo Agbeyomé bousculé par la foule avec une légère blessure au Tibia et plusieurs agents des forces de sécurités selon le ministère de la sécurité, sans compter des centaines de manifestants qui s’en sont sortie avec une blessure aussi petite soit-elle. Le bilan reste à dresser en tout cas.

 

Deux jours de manifestant restent à suivre. Et les responsables du collectif espèrent que « Faure Gnassingbé prendra la mesure de la situation et rappellera au dialogue. Si non, c’est lui qui quittera le pouvoir ». Le collectif Sauvons le Togo se veut sur les pas du printemps Arabe.

 

 

                                                                                                   Alphonse Ken



12/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres