Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo - Le CAR interpelle Faure Gnassingbé sur la limitation de mandat présidentiel

Le Comité d’action pour le Renouveau,l’un des partis politiques les plus importants au Togo, inspiré par la crise au Burkina Faso, son président appelle Faure Gnassingbé à limité les mandats présidentiel avec effet immédiat

 

Me Apevon.jpg

      Me Apevon, président du CAR, un parti politique de l'opposition togolaise

 

Au Burkina Faso en effet, on tente de mettre Blaise Compaoré en difficulté pour éviter qu’il saute le verrou de la limitation du mandat présidentiel. Des membres de son parti CDP dont plusieurs haut placés Roch Marc Kaboré, ancien Chef du Parti et ancien président de l’assemblée nationale Burkinabé, Simon Compaoré, ancien et charismatique maire de « Ouagadougou » et Salif Diallo qui était jusque-là, un homme de confiance de Blaise Compaoré au pouvoir depuis un peu moins de 3 décennies ans maintenant. Dans son ensemble ils dénoncent le manque de démocratie  au sein du Congrès pour la démocratie et le progrès et surtout les manœuvres tendant à la modification de l’art 37 de la constitution Burkinabé et sauter le verrou de la limitation de mandat présidentiel. Pour justifier l’acte posé, et se prononçant sur rfi, M. Kaboré déclarait en substance qu’« En termes de paix sociale et en termes de renforcement de la démocratie, il s’agit aujourd’hui que la Constitution soit respectée dans sa limitation. Tout le monde reconnaît évidemment que le président Blaise Compaoré a réalisé des grandes choses dans ce pays, mais nous considérons qu’une seule personne ne peut pas penser définitivement un pays. Par conséquent, nous estimons que nous devons faire l’économie de la réforme qui est prévue pour lever la limitation du mandat. Nous devons faire également l’économie de la mise en place du Sénat, tant qu’on n’a pas épuisé le dialogue entre les différents partis »

 

 

Ce matin c’est le comité d’action pour le renouveau qui se saisi de cette information en se félicitant du courage et de la lucidité des responsables politiques de ce parti. Me Paul Dodzie Apévon, président du CAR, dans un communiqué de presse salue « l’attachement des démissionnaires aux valeurs républicaines dont celles de la limitation de mandat présidentiel ».

 

 

Ensuite, le président du CAR souhaite que cette nouvelle crise qui secoue le parti au pouvoir au Burkina Faso inspire Faure Gnassingbé au pouvoir au Togo, « à prendre des mesures urgentes et des engagements irréversibles pour la limitation de mandat présidentiel avec effet immédiat » au Togo.

Pour le Comité d’ Action pour le Renouveau (CAR), « les crises à répétition et les guerres fratricides  qui déchirent les pays africains et freinent leur développement, sont presque toutes, la résultante de la volonté des chefs d’état en exercice de s’éterniser au pouvoir, refusant ainsi d’entendre parler de la limitation du mandat présidentiel »

 

 

Il est à préciser que c’est depuis 2011-2012 que le CAR demande à Faure Gnassingbé de procéder à la limitation de mandat présidentiel au Togo avec effet immédiat. Par immédiat, les responsables de ce parti ont expliqué à l’époque que « Faure Gnassingbé ne doit pas faire plus de 10 ans à la tête du Togo. Il doit donner la chance à l’alternance en affirmant haut et fort la limitation de mandat président à 2X5 an, faire les reformes et s’appliquer les résultats de ces réformes ».

 

 

 

Alphonse Ken

 



10/01/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres