Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: La crainte du fight entre manifestants et force de l'ordre la semaine prochaine

Va t-on pouvoir éviter des affrontements dans la capitale togolaise la semaine prochaine?

 

Cette question plus que fondamentale est sur les lèvres de la plus part des togolais fatigués par la violence depuis Jeudi 16 Août 2012 quand on nous a présenté la divergence de point de vue entre le ministre de l'administration territoriale Gilbert Bawara et les responsables du Collectif "Sauvons le Togo" sur l'organisation d'un sit-in au grand carrefour de Dekon.

 

Gilbert Bawara, Ministre de l'Administration territoriale de la décentralisation et des Collectivités Locales

 

En effet mardi d'avant Gilbert Bawara, en sa qualité de ministre de l'administration territoriale de la décentralisation et des collectivités locales, avait eu une longue discussion avec une délégation du CST, autours de la quelle il aurait dit aux responsables du collectif "Sauvons le Togo" les préoccupations du gouvernement par rapport à la permanente occupation de Dekon "devenu un carrefour commercial. les deux acteurs ne se serait pas entendu sur les conclusions de leurs discussions apparemment. 

 

Un communiqué rendu public par le ministre Gilbert Bawara interdisant le sit in à Dekon et dans les environs des marchés a donné l'impression d'une entente préalable avec ses interlocuteurs. ce qui révolte le « collectif Sauvons le Togo » qui veut rééditer son exploit du 12 Juin dernier en appelant la population à manifester dans les rues de Lomé les 21, 22 et 23 Août Prochain.

 

L'interdiction de ce sit-in  a provoqué le courroux des responsables du CST. Au cours d’une conférence de Presse tenue hier au siège de la LTDH Jeudi, des mots employés par les responsables du Collectif Sauvons le Togo, pour commenter cet acte de Gilbert Bawara, Ministre de l’administration territoriale de la décentralisation et des collectivités locales, ont été très dur. Après l’avoir traité de menteur, ils ont appelé à sa démission pure et simple de ce poste de ministre de l'administration territoriale de la décentralisation, des collectivités locales.

 

DU NON et du OUI, le risque de l'affrontement

 

Me Raphaël Kpande Adzaré, pdt de la LTDH, rapporteur général du CST

 

Le collectif Sauvons le Togo, a été très claire lors de la conférence de presse de Jeudi, pas question de changé de lieu pour les sit-in des 21, 22, et 23 Août 2012 à Dekon à l'apothéose de leur marche de protestation pour obliger le gouvernement à organiser les élections propres mais avant, les réformes clament Me Zeus Ajavon et compagnons tous les jours. du côté du gouvernement, c'est permis de manifester mais plus questions que Dekon, centre commercial de renom soit occupé contre les intérêts des commerçants et opérateurs économique. Me Raphaël Kpande Adzaré, rapporteur général du CST a lancé un nouvel appel à ses militants de sortir massivement, drapelets togolais à la main pour manifester leur ras le bol face à la male gouvernance de Faure Gnassingbé. 

 

Et Gilbert Bawara de marteler: le Sit de Dékon est interdit et le gouvernement prendra les mesures. Selon Gilbert Bawara  les échanges avec les responsables du CST n’avaient pas pour objectifs de trouver un accord sur le sujet le maintien ou non du sit in de Dekon. Invité de la rédaction du Vendredi sur Kanal Fm, Vous pouvez aussi lire la transcription faite sur le site du journal l'Unionpour la Patrie.

 

Face à ce dialogue de sourd entre l’autorité qui interdit et le collectif qui maintient son sit in à Dékon, le clache n’est pas loin si l’un ou l’autre ne cède à la raison avant mardi.

 

 

                                                                                         Alphonse Ken LOGO



18/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres