Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: Jean Pierre Fabre appelle à soutenir la marche des OSC le 28 Novembre Prochain.


« 
Il y a une proposition de loi qui est introduite par 25 députés à l’Assemblée nationale et cette proposition de loi suit son cour normal. J’espère que dans les débats au parlement, un consensus va se dégager pour que les reformes se fassent ». C’est la réponse de Faure Gnassingbé, le président de la république togolaise à Jean Pierre Fabre, le chef de fil de l’opposition lors d’un entretien à huis clos d’à peu près 1h ce samedi 22 novembre 2014 au palais de la présidence de la république à Lomé.

Fabre 6.jpg Jean Pierre Fabre, leader de l'opposition et candidat de CAP- 2015

 

C’est ce que CAP 2015 a rapporté à la presse lors d’un point de presse au siège d’un des partis membres (la CDPA) en début d’après-midi de ce samedi.

Loin de rassurer l’opposition, Jean Pierre Fabre a lancé un nouvel appel à la population à descendre massivement dans la rue pour soutenir la marche des organisations de droits de l’homme de la société civile togolaise le 28 Novembre prochain pour exiger les mêmes réformes politiques.

Les organisateurs de cette nouvelle marche militent plus pour que le sujet passe au référendum à défaut d’un consensus à l’assemblée nationale. Et en tout état de cause, les réformes constitutionnelles et institutionnelles, les organisations de défenses et de promotion des droits de l’homme au Togo l’exigent aussi avant la présidentielle de 2015. Et donc seront dans les rues le 28 Novembre avec le soutien de CAP 2015.

En dehors des questions liées aux réformes politiques, Les deux hommes forts du pays ont discuté de la répression de la manifestation du vendredi 21 novembre et de l’épineuse affaire d’incendie des grands marchés de Lomé.

 « Nous avons émis de vive protestation sur la manière dont la manifestation a été traitée par le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Gilbert Bawara. Nous avons fait le bilan de la répression (une personne détenue à la gendarmerie, 4 blessés graves : une personne avec l’oreille arrachée, une blessée à la tête, une autre a la rotule arrachée, et un autre encore » a déclaré M. Jean Pierre Fabre.

 

En réponse, Faure Gnassingbé a déclaré, rapporte Jean Pierre Fabre, « Je déplore ce qui s’est passé et qui est dû au refus des organisateurs d’accepter l’itinéraire proposée ». 

 

Le Togo se prépare à organiser une élection présidentielle en début d’année prochaine. Et la CENI poursuit tranquillement les préparatifs pendant que les acteurs politiques se divisent sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

 



26/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres