Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: Fabre Insiste, Faure ne doit pas être candidat en 2015

Vous avez certainement entendu parlé de cela la semaine surpassée que Jean Pierre Fabre (photo) en sa qualité de chef de fil de l’opposition togolaise a saisi le chef de l’état Faure Gnassingbé par voie de lettre au sujet des reformes à engager en vue des prochaines élections au Togo. Il lui demandait notamment de se rappeler les engagements pris avant les dernières législatives en ouvrant à nouveau les discussions sur les reformes constitutionnelles et institutionnelles nécessaires pour un Togo démocratique.

 

Fabre 4.jpg

 

Le gouvernement togolais, alors que l'opposition togolaise était intransigeante sur les conditions d'organisation des dernières élections législatives, s'était engagé à reprendre les discussions là où ils s'étaient arrêtés avant, c'est à dire justement sur ces questions de reformes constitutionnelles et Institutionnelles, le temps de la tenue des législatives pour éviter disait-il un vide constitutionnel. C'était devant l’évêque d’Atakpamé Mgr Nicodème Barrigah et des diplomates étrangers des états unis d’Amérique .

 

A la grande surprise de Fabre Jean Pierre Le chef de l'état dans sa lettre réponse renvoi le chef de fil de l'opposition Jean Pierre Fabre vers les députés. "l'Assemblée nationale est le cadre idéal pour discuter de ces sujets, aurait écrit Faure Gnassingbé.

 

Mais ce weekend, le président de l'ANC, Alliance Nationale pour le Changement y est allé un peu plus dur en envoyant un message au président de la république. Et cette fois, il demande clairement à Faure Gnassingbé de s’abstenir de se présenter candidat à la prochaine élection présidentielle qui a lieu dans 1 an précisément. « Il est de notre devoir, un devoir national, de dire à Faure Gnassingbé qu’il ne pourra pas se présenter à nouveau à l’élection présidentielle de 2015. Le Togo n’est pas une propriété familiale qui se transmet de père en fils. La présidence de la République n’est pas réservée à la famille Gnassingbé. Tous les enfants de  ce pays ont le droit d’avoir cette ambition » Lors de la tournée qu’il effectue actuellement dans la région maritime.

 

Cette question avait déjà et pendant longtemps fait la une des media juste après les présidentielles dernières quand Me Apevon Dodzi, président du CAR, a clairement dit à Faure Gnassingbé face à face à l'occasion d'une audience qu’il ne devrait pas se représenter à la prochaine présidentielle.

 

Tout le débat reste tenu par l’interprétation qui sera donné demain à une probable décision de limiter le mandat présidentiel à deux avec ou non, effet immédiat. Donc de l'expression de la rétroactivité ou non de la loi.

 

 à suivre

 

Alphonse Ken



03/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres