Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: Ce que Fabre Jean Pierre a dit à Faure Gnassingbé

Ce mercredi à la présidence de la république, Faure Gnassingbé assisté de deux de ses ministres Trimoua et Koffi Essaw, a échangé avec Jean Pierre Fabre en sa qualité de Chef de file de L'opposition du cadre de discussion des reformes constitutionnelles et institutionnelles. Les deux hommes se sont parlé trente minutes et en fin de compte, Jean Pierre Fabre insatisfait parce que les deux hommes, malgré leur engagement à faire ces reformes, se sont montré intransigeants, campés sur leur position., va devoir s'en remettre près le chef du gouvernement le 13 Mars prochain. à cette rencontre du 13 Mars, les membres de la coalition Arc En Ciel, absent à l'audience de ce mercredi 05 mars 2014, sont également invités par le PM Atrhème Séléagodji Ahoomey-Zunu. Me Abi Tcessa, Prof Aimé Gogué et Me Zeus Ajavon étaient aussi dans la délégation de Jean Pierre Fabre.

Je vous propose à vous mes amis, mes lecteurs sur ce blog, de lire les propos de Jean Pierre Fabre à la suite de cette audience.

 

Alphonse et Fabre.jpg

Jean Pierre Fabre Bonjour

 

Bonjour

 

Quelle a été l'objet de vos échanges avec le chef de l’état ?

 

Merci. Nous avons été reçu par  le Chef de l’état à ma demande. Nous avons souhaité expliquer au chef de l’état les raisons pour lesquelles l’assemblée nationale ne peut être le cadre approprié pour les discussions politiques préconisées par l’APG en vue des reformes institutionnelle et constitutionnelles nécessaire à l’organisation d’élections libres, équitables, justes, transparentes et démocratiques dans notre pays. Nous luis avons remis à l’issue des échanges, un mémorandum qui récapitule nos positions  et le chef de l’état nous a demandé de poursuivre nos discussions avec le PM la semaine prochaine, puisque le chef du gouvernement nous a déjà invité pour des discussions le jeudi 13 Mars prochain.


Est-ce que vous avez eu une oreille attentive ?


Les sujets que nous sommes venus discuter avec le chef de l’état sont des sujets assez sérieux. Donc les discussions se sont déroulées dans une ambiance sérieuse.

 

Que dit en résumé le mémo ?

 

Nous avons expliqué dans le mémorandum les raisons pour lesquels l’Assemblée nationale ne peut être le cadre pour les discussions sur les réformes. 

 

Quelles sont ces raisons ? 

 

L’assemblée nationale est le lieu de la loi de la majorité. L’APG préconise le consensus. C’est assez clair.

 

Avez-vous eu l’occasion de dire au Président de ne pas se représenter en 2015 ?

 

Le sujet n’était pas à l’ordre du jour. On en parlera au moment venu. Et puis, je dois ajouter que nous avons saisi l’occasion pour exprimer certaines préoccupations s’agissant notamment des jeunes qui sont détenus dans le cadre des incendies des marchés. Nous avons demandé au chef de l’état qu’ils soient libérés.

 

Et il a dit quoi ?

 

Qu’il va voir.

 

M. Jean Pierre Fabre Merci

 

 



06/03/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres