Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo : 5000 personnes attendues à Lomé le 07 Novembre 2015 pour une conférence internationale sur la sécurité Maritime

Le Togo annonce pour le 07 Novembre prochain la tenue d’une importante conférence internationale sur la sécurité maritime à Lomé.

Cette information a été confirmée et précisée ce dimanche alors que le ministre togolais des affaires étrangères et de la coopération, Robert Dussey est en pleine réunion ministérielle de l’Union Africaine sur ces mêmes questions de sureté et de sécurité maritime à Seychelles à Victoria.

 

Robert Dussey 1.jpg

                                                       Robert Dusey, ministre togolais des affaires étrangères et de la coopération

 

Robert Dussey, depuis plusieurs mois, a fait le tour de plusieurs pays du monde pour expliquer et associer des partenaires aux multiples enjeux de ce rendez-vous que Lomé compte accueillir sous le format d’une Assemblée générale extraordinaire des chefs d’états et de gouvernements de l’Union Africaine le 07 Novembre 2015, dans presque 10 mois maintenant.

 

Cette conférence internationale va regrouper près de 5000 participants (Chefs d'Etat, Ministres, et experts internationaux) venus de partout autour du thème « Sécurité maritime et développement en Afrique »

 

Pour Robert Dussey, dans une interview qu’il nous a accordé en début de dernier trimestre de l’an dernier, ‘’cette conférence permettra au Togo de démontrer au monde entier le rôle important qu’il veut jouer dans le cadre de cette noble lutte’’.

 

L’enjeu de ce rendez-vous est de taille pour le Togo. Pour préparer cette conférence, à un an de la date buttoir, le chef de l’état Faure Gnassingbé a créé le Haut Conseil pour la Mer avec les moyens qu’il faut pour donner tout l’éclat qu’il faut à un engagement national contre l’insécurité maritime.

 

En effet, le phénomène de l’insécurité maritime continue de prendre de l’ampleur et devient de plus en plus inquiétant dans le Golfe de Guinée. C’est pourquoi, le Togo, ayant à l’esprit les initiatives et les actions déjà en cours au niveau de cette zone, a apporté, en tant que membre du Conseil de sécurité, une contribution substantielle à l’adoption de la résolution 2039 (2012) qui a mis l’accent sur la nécessité pour les pays d’avoir une approche globale dans le cadre d’une concertation régionale et internationale pour soutenir les efforts nationaux et en a appelé aux Etats de la CEDEAO et de la CEAC à œuvrer à l’adoption d’une stratégie régionale, face à cette question très préoccupante.

 

C’est dans ce même esprit, que partageant la même vision découlant de la Conférence des pays du Golfe de Guinée, tenue à Yaoundé les 24 et 25 juin 2013 sur la piraterie maritime, ainsi que de la Stratégie Africaine intégrée pour les mers et les océans à l’horizon 2050 (Stratégie AIM 2050) de l’Union Africaine, le Togo organise cette session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation panafricaine sur la Sécurité maritime et le Développement en Afrique

 

Ce n’est pas maintenant que le Togo veut montrer qu’il a à cœur ces questions de sécurité maritime.

 

La marine togolaise assure déjà une bonne sécurité sur les côtes togolaise, d’où la présence fréquente des navires en escales sur la côte togolaise. Le gouvernement togolais avec l’aide de ses partenaires avait doté ce corps de sécurité de trois vedettes de type ‘Defender’ afin de lui permettre de mieux assurer ses missions de surveillance des côtes et de lutter plus efficacement contre la piraterie maritime et le terrorisme.

 

Le Defender est une vedette lancée par les gardes côtes US en 2002, capable d’atteindre une vitesse supérieure à 85km/h pour une autonomie de 324 km. Il peut embarquer jusqu’à dix hommes d’équipage.

 

Deux patrouilleurs de type RPB33 avaient également été commandé par le Togo à un chantier naval français. Le premier exemplaire a été livré au mois d’avril 2014 et le second est en juillet –Aout de la même année.

 

C’est au nom de cet engagement qu’à la réunion de Victoria à laquelle prend part en ce moment le ministre Dussey, conjointement organisée par l’Union Africaine et le gouvernement des Seychelles avec le concours de l’Union Européenne, une réunion qui s’inscrit dans le prolongement de celle de Bruxelles sur les questions de sureté et sécurité maritimes dans la Corne de l’Afrique et dans le Golfe de Guinée, la marine togolaise a été félicité pour son action vigoureuse contre les pirates qui y sévissent.

 



08/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres