Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Togo: Préparatif des législatives, Dialogue de sourd?

C’est ce soir que le premier ministre Gilbert Houngbo espère finalement retrouver autour de la même table les leaders du CAR, de l’ANC, du PRR et d’autres pour discuter de l’épineuse question d’injustice causée à certaine préfecture dont celle du Yoto et d’Amou. Mais la rencontre de ce soir sera sans doute aussi un échec.

 

les discussions sont actuellement en cour avec la CDPA, la CPP, le PRR, le PDP, le RPT, l'UFC, et mêmes des acteurs de la société civile togolaise à la primature ensemble avec Gilbert Fossoun Houngbo. tout se passe en conclave.

 

L’ANC n’y a pas été. Joint au téléphone, le président de l’ANC Fabre Jean pierre nous a déclaré qu’il ne seront pas à cette rencontre qui ne discutera pas des vrai préoccupations des togolais. il a fait allusion aux différentes réformes à faire constitutionnelles comme institutionnelles. Jean pierre Fabre dit l’avoir clairement signifié au premier ministre au téléphone avec la condition de régler le problème des députés exclus de l’assemblée nationale d’abord. conséquence la rencontre de cet après midi à la primature, si elle se tient, ce sera sans l’ANC.

 

De son côté, le CAR dit n’avoir eu l’invitation pour la réunion d’hier qu’aux alentours de 17h30 TU. joint au téléphone tout à l’heure, le président du CAR Me Paul Dodzie Apevon nous a déclaré ne pas être au courant d’une rencontre pour ce soir. Et donc, ce sera sans compter le CAR aussi pour la réunion de cet après midi avec le premier ministre Gilbert Houngbo.

 

Par contre le président du PRR Nicolas Lawson qui a aussi refus d'être à ce rendez-vous hier, dit avoir reçu copie du document des projet de loi qui pose problème tel qu’il l’a réclamé hier sur nos antennes. accompagné d’une invitation pour ce soir à 16h à la primature. C’est donc pas évident que Gilbert Houngbo trouve une issue à cette crise dans la perspective des législatives et locales d’Octobre prochain.

 

Hier, les partis politiques qui ont répondu à l’invite du premier ministre chef du gouvernement, avaient souhaité un report de la séance compte tenu de la délicatesse du sujet à débattre. et le ministre de l’administration territorial, porte parole du gouvernement Pascal Bodjona a été claire hier. Aucun consensus ne peut être trouvé si les acteurs refusent la voie du dialogue.

 

 

 

 

Alphonse Ken

 

 



15/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres