Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

Africa-Otherwise - L'Afrique Autrement

De la diplomatie au Marketing, Robert Dussey veut que la conférence de Novembre sur la sécurité maritime soit une Affaire de tous

Le Togo organise un sommet extraordinaire de l’Union Africaine le 07 Novembre prochain sur le défi de la sécurité maritime. Depuis plusieurs semaines, le ministre des affaires étrangères sillonnent le monde entier à la recherche des partenaires en vue de faire de ce rendez-vous de Lomé une réussite.

Robert Dussey (Port). okjpg.jpg

                                                  Robert Dussey, ministre togolais des affaires étrangères et de la coopération.

 

5000 personnes sont attendues à ce sommet extraordinaire de l’UA à Lomé.

 

A huit (8) mois de ce rendez capital pour le Togo, le ministre des affaires étrangères et de la coopération M. Robert Dussey ne cesse de multiplier des occasions de mobilisation du monde entier autour de l’enjeu de ce sommet.

 

Après son séjour en Australie où le sujet a été aussi longuement discuté, le ministre des affaires étrangères a échangé jeudi avec les acteurs clés de la navigation maritime togolaise au cours d’une séance de sensibilisation au Port Autonome de Lomé.

 

« Le Gouvernement souhaiterait une mobilisation de votre part à ses côtés en lui apportant un appui multiforme nécessaire à la réussite de cet important sommet » a laissé entendre Robert Dussey.

 

Robert Dussey a fait une présentation du Golfe de Guinée dans son ensemble, son importance stratégique avant de s’appesantir sur les facteurs d’instabilité dans cette zone en mer. Ces facteurs a-t-il dit, sont liés à deux enjeux notamment l’appropriation des richesses et la régulation des trafics.

 

En raison de ses multiples ressources, de la porosité des frontières et des difficultés qu’éprouvent les Etats à assurer un contrôle effectif sur la totalité de leurs espaces de souveraineté, la région du golfe de Guinée est devenue à la fois un endroit de convoitises et de confrontations entre les puissances externes, et une zone d’activités prohibées que sont : la piraterie, le brigandage, les vols à main armée, les gangs criminels ou la migration illégale, et de divers trafics : drogues, armes, êtres humains, espèces protégées, pollution etc

 

La piraterie et le brigandage maritimes  se sont amplifiés au cours de ces dernières années du fait de la faiblesse de certaines institutions étatiques et des dispositifs de surveillance des côtes qui n’ont pu empêcher la circulation incontrôlée des armes légères et de petit calibre.

 

C’est tout ça que le gouvernement togolais veut contribuer à corriger en organisant la conférence de Lomé sur la sécurité maritime.

 

« Nous espérons amener les 54 pays à signer une déclaration qui engage la lutte à l’avenir. Si on y arrive, le Togo portera ce projet au niveau des Nations unies pour qu’elle devienne l’épicentre de toutes nos actions pour la sécurité dans tout le golfe de guinée » a déclaré le ministre Dussey.

 

Les acteurs ont exprimés leur adhésion à l’accompagnement du gouvernement dans ce challenge.

 

 

Alphonse Ken

 

 



13/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres